Économie collaborative, place à la génération C… !

Génération collaborative: consom'acteur, collaboratif, connecté, co-construction, ça marche!

Les 1er et 2 avril derniers se tenait au Palais des Congrès (Porte Maillot, Paris) le salon Produrable. Rendez-vous incontournable des professionnels du développement durable, ces 48h sont l’occasion de nombreuses conférences sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et le Développement Durable (DD).

Cette année, une conférence a fait la part belle à l’économie collaborative et à la génération C… !

« C comme ? » direz-vous…

« C » Comme…

… Du Consommateur au Consom’acteur

La consommation telle que nous la connaissons montre aujourd’hui ses limites. Conscients de la fragilité de notre modèle de consommation, qui impacte chaque jour davantage notre environnement naturel, économique et social, nous sommes de plus en plus nombreux à chercher davantage de sens dans notre quotidien, à vouloir consommer de façon plus raisonnée et raisonnable: en devenant de véritables consom’acteurs, acteurs d’une consommation responsable, favorisant l’émergence de nouvelles pratiques.

… Consommation Collaborative

La consommation collaborative est un de ces mouvements en pleine explosion. Celle-ci « correspond au fait de prêter, louer, donner, échanger des objets via les technologies et les communautés de pairs », expliquent Rachel Botsman et Roo Rogers, les auteurs de What’s mine is yours, the rise of collaborative consumption (« Ce qui est à moi est à toi, la montée de la consommation collaborative »). Consommer collaboratif, c’est revenir à des modes de consommation plus humains, favoriser le contact, le partage, et préférer l’usage à la possession. Un modèle plus avantageux pour tous, avec des prix justes et un gaspillage réduit. Cette nouvelle économie émerge d’autant plus facilement qu’elle est portée par les moyens de communication du XXIème siècle que sont Internet et les réseaux sociaux.

… Connectée & Co-Construction

La « génération C », composée de consom’acteurs, collaborative, est en effet intensivement connectée. Elle connait et maitrise les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et sait en faire une véritable force de changement. C’est grâce au web 2.0, riche de ses réseaux sociaux, que la consommation collaborative a pu prendre un tel essor: les initiatives collaboratives ont fait d’Internet leur principal outil. Le Web leur permet d’atteindre des masses critiques de participants consom’acteurs, permettant une co-construction effective des services collaboratifs de demain. Cette co-construction n’est pas un processus passif, mais découle d’un véritable désir d’œuvrer pour un futur meilleur en apportant sa pierre à l’édifice, avec le soutien de ses pairs et de toute une communauté, plus accessibles que jamais.

… Clés du succès pour les entrepreneurs et porteurs de projet

Capitaliser sur la force des pratiques collaboratives et des communautés associées pour en accroître la portée et les impacts positifs n’est pas pour autant une chose aisée. Avec des incitations monétaires et extra-monétaires appropriées, il est plus facile de capter les bonnes volontés afin d’en faire de véritables leviers de changement, grâce à un modèle entrepreneurial adapté. Parmi les facteurs-clés à prendre en compte:

Confiance : faire en sorte que les consom’acteurs potentiels aient confiance en une initiative et dans le réseau de membres sous-jacent.

Choix des prix :trouver un juste équilibre en termes de prix, entre la nécessité de la viabilité financière du projet et l’accessibilité du bien ou du service collaboratif.

Contact :  renforcer le lien social, en permettant la rencontre et l’échange, en cohérence avec les valeurs portées par l’économie collaborative.

… Ça marche

Cette conférence sur la génération C a également été l’occasion de faire le point sur les initiatives le plus marquantes et les plus connues du secteur.

Pour en parler, Clément ALTERESCO – Fondateur et PDG de BUREAUX A PARTAGER, Florian GUILLAUME – Co-fondateur de CarrotMob, Thomas BUSUTTIL – Fondateur de IMAGIN’ABLE, Marie-françoise GUYONNAUD – Déléguée Générale, FONDATERRA, Stéphane RIOT – Fondateur de NoveTerra et Co-auteur de « Vive la co-révolution ! Pour une société collaborative », ainsi que Valérie FERRET – Director Public Affairs & Sustainability, DASSAULT SYSTEMES étaient réunis afin de partager avec nous tant leurs initiatives que ce  qui secoue actuellement notre modele économique historique : les start-up de la consommation collaborative, de l’économie de partage et de l’économie de fonctionnalité.

Nous vous invitions à consulter la rubrique « Initiatives et interviews » pour en savoir davantage sur ces intervenants, les solutions qu’ils ont développées et toutes celles dont nous n’avons pas encore eu l’occasion de parler !

Vous aimez ? Partagez :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *