Changeons d’ère, changeons notre monde !

Le 5 juin dernier, nous étions au Forum Changer d’Ère qui, pour sa seconde édition, avait comme fil conducteur « La Co-révolution est en marche ».

Bannière du forum changer d'ère

Le Forum Changer d’Ère ?

Le Forum Changer d’Ère a été créé en 2013 par Véronique Anger-de Friberg (Les Di@logues Stratégiques) avec l’objectif « d’inspirer un nouveau modèle de société pour changer la société, et donner envie de vivre et désirer l’avenir ». Son nom fait référence au livre Changer d’ère (Seuil, 1989), de Jacques Robin (1919-2007).

« Dans le contexte actuel de crise et d’incertitude, d’un monde en accélération et en transformation, le Forum Changer d’Ère réunit des intellectuels, des scientifiques, des analystes du changement, des décideurs économiques, des entrepreneurs et des chercheurs de la jeune génération pour aborder autrement les grands défis économiques, technologiques et sociétaux »

C’est dans cet esprit que s’est tenu le 5 juin dernier la seconde édition du Forum Changer d’Ère avec comme fil conducteur « La Co-révolution est en marche ». Une journée stimulante et inspirante qui donnait envie de s’engager dans ce monde en mouvement. Dès son mot d’accueil, Véronique Anger-de-Friberg donnait le ton :

« La jeunesse a les moyens techniques de changer le monde »

Pour évoquer cette perspective encourageante sont intervenus des personnalités telles que Claudie Haigneré, Véronique Anger‐de-Friberg, Joël de Rosnay, Anne-Sophie Novel, Stéphane Riot, Célya Gruson-Daniel, Jennifer Leblond, Natacha Quester-Séméon, Sandrine Roudaut, Thierry Taboy ou encore Ségolène Royal.

Introduction de Joël De Rosnay

Changer-ere-Joel-De-RosnayC’est Joël de Rosnay qui a introduit ce forum en nous parlant de changer de paradigme, une notion clé de la compréhension des changements de notre monde contemporain, qui revient à adopter de nouveaux points de vue et à remettre en question nos habitudes. Qui sont les acteurs de cette nécessaire innovation ? Joël de Rosnay, faisant référence au célèbre ouvrage de Thomas Kuhn (La Structure des révolutions scientifiques, 1962), parle de butineurs (qui essaiment les bonnes pratiques et nouveautés), puis de communicateurs, vulgarisateurs, journalistes et autres personnes inspirantes qui participent à renverser l’ancien paradigme en aidant à faire évoluer notre modèle de société pyramidal vers quelque chose de plus horizontal et démocratique. C’est aussi dans ce sens qu’œuvrent les hackers (ceux qui tentent, bidouillent) et les makers ou « do-eurs » d’après ses propres mots (ceux qui font) :

« Les hackeurs sont ceux qui essayent et partagent alors que les do-eurs les réalisent, ils passent de l’utopie à la réalité » J. De Rosnay

Toutes ces actions déstabilisatrices conduisent à ce que nous appelons aujourd’hui une société collaborative, à l’économie du partage et à une société où les gens se font davantage confiance dans leurs échanges. Mais c’est un changement qui échappe à ceux qui s’accrochent à l’ancien paradigme, d’où l’intérêt de partager et de communiquer avec le plus grand nombre pour faire tomber ces dernières barrières.

« Les actions déstabilisantes conduisent à une économie collaborative, une économie de partage » J. De Rosnay

Stéphane Riot (directeur de Noveterra et co-auteur de La Co-révolution est en marche) a ainsi repris le micro pour introduire le thème de ce Forum Changer d’Ère avec un joli jeu de mots, nous invitant à changer d’air en inspirant et expirant – ce qui n’était pas sans nous rappeler la séance de méditation de Tomas de Lara (OuiShare Fest) – puis en faisant connaissance avec notre voisin(e) de droite puis de gauche.

Désolés pour le dérangement : les makers sont en train de changer le monde

Cette introduction a laissé place à Anne-Sophie Novel (Économiste, journaliste et co-auteure de La Co-révolution est en marche) modératrice d’une table ronde à la thématique intrigante : « Désolés pour le dérangement : les makers sont en train de changer le monde ». Autour de cette « table » ont également pris place Célya Gruson-­‐Daniel, Cyril Lage, Jennifer Leblond et Francis Forum changer d'ere Anne-Sophie Novel les makers sont en train de changer le mondeLorentz. Cette table ronde fut riche de découvertes. Célya Gruson a notamment partagé son expérience de tour des fablabs (fabrication laboratories), des lieux ouverts aux bricoleurs et inventeurs en herbe avec des outils technologiques avancés à disposition. D’après Jennifer Leblond, ces lieux « de fabrication, de co-making, de bidouille », ouvrent chaque jour dans le monde entier et il est très difficile de les comptabiliser. Un MOOC (Massive Open Online Course) relatif à la fabrication numérique regroupe aujourd’hui plus de 12 000 inscrits et plus de 10 000 personnes passent les tests chaque semaine, ce qui donne une idée de l’ampleur du phénomène.

« Nous entrons dans un monde nouveau, plein d’opportunités qui transforment nos modèles économiques » F. Lorentz

À vous de jouer

L’après-midi a laissé place à de nombreux ateliers de co-construction, d’échange, de réflexion autour du thème de la journée. Le groupe FLOW (Fluidité, Liberté, Ouverture, Wiki/génération Why) a retravaillé et enrichi les réflexions qui ont émané de ces ateliers et en a fait une synthèse téléchargeable sur le site du Forum Changer d’Ère ou disponible ici.

Parce que nous ne pouvons pas tout vous dire en seulement quelques lignes, nous vous invitons à faire un tour sur la page de la web radio du Forum Changer d’Ère pour écouter ces interventions !

Tout au long de la journée les débats, échanges et tables rondes étaient également diffusés en direct sur internet. Résultat, le hashtag #FCE2014 a été le plus suivi de la journée en France ! Nous espérons bien retrouver un Forum aussi intéressant l’année prochaine, et en attendant, nous vous donnons rendez-vous dans quelques jours pour un retour sur les ateliers qui ont rythmé l’après-midi.

Les mots les plus utilisés sur twitter furent : « co-révolution », « consommation collaborative », « hackers », « makers », « doers », « faire », « co-construction » et bien d’autres ! D’après-vous quels pourraient être les mots d’ordre des co-révolutionnaires du 21ème siècle ?

Vous aimez ? Partagez :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 19 juin 2014

    […] vous vous en soyez rendu compte ou pas, l’heure de la co-révolution a sonné. Cette co-révolution passe par la consommation collaborative, le partage, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *