Infographie : L’économie du partage décortiquée

Infographie économie du partage Juggernaut

Qu’est ce que l’économie du partage ?

L’économie du partage existe grâce à chacun de nous. Tout comme l’économie de fonctionnalité, elle priorise l’usage à la propriété en permettant à tous d’accéder à des biens ou services à des tarifs avantageux ou gratuitement. Pratiquer l’économie du partage c’est se lancer dans une économie qui a du sens car:

  • moins chère : il est en effet bien moins cher de louer une voiture à un particulier pour le peu de temps dont vous en avez besoin que d’aller en acheter une qui constituera un vrai budget (achat, assurance, essence, entretien etc.)
  • plus humaine : vous rencontrez du monde et pouvez prendre le temps d’échanger avec les gens, c’est ce qui fait la différence entre emprunter une perceuse à son voisin et aller en louer une dans une enseigne de bricolage.
  • plus respectueuse de l’environnement : si vous êtes quelqu’un de responsable vous protégez notre environnement en utilisant des objet déjà produits. C’est aussi ça partager les ressources dont nous disposons !

Pourquoi l’économie du partage a-t-elle pris tant d’ampleur ?

Si le partage est à nouveau pratiqué avec tant de ferveur (et oui c’est un classique de l’humanité comme nous le constaterons plus bas) plus c’est grâce à une combinaison de facteurs parmi lesquels :

L’essor des technologies du numérique :

D’après une étude MillwardBrown , les français passent en moyenne 1h20 par jour sur leur smartphone on comprend donc aisément qu’il s’agisse de l’un des canaux de communication préférés des adeptes de l’économie du partage. Ces derniers s’en servent aussi bien pour aller sur les réseaux sociaux que pour naviguer sur les différentes plateformes. Les smartphones et autres écrans connectés sont des outils sur lesquels il faut compter. On peut d’ailleurs s’attendre à ce qu’il y en ait 7 fois plus que le nombre de personnes pouvant en posséder d’ici à 2020 ! (Soit dit en passant ce chiffre fait réfléchir. L’un des objectifs de l’économie du partage étant justement de diminuer notre consommation pour préserver nos ressources )

Des mutations sociétales :

La population n’a de cesse de s’accroitre et de consommer des biens de plus en plus diversifiés. L’un des objectifs de l’économie du partage est de mettre à mal cet hyper consumérisme pour faire place à une consommation raisonnée et raisonnable : ne consommer que ce dont on a vraiment besoin dans les quantités nécessaires. Cela est facilité lorsque la notion de communauté entre en jeu. Il est beaucoup plus facile de moins/mieux consommer lorsque l’on peut partager, échanger avec d’autres ou acheter groupé ! Et pour cela, la densification de la population est probablement une bonne chose : cela permet de raccourcir les circuits et donc de faire circuler davantage les biens partagés.

Une transition économique et écologique :

Enfin il est indéniable que cette économie du partage a réellement explosé suite aux différentes crises économiques que nous avons traversées. Non seulement elles ont créé un sentiment d’urgence d’économiser chez les consommateurs mais elles ont également réveillé une conscience environnementale chez nombre d’entre eux : une nécessaire économie des ressources naturelles qui passe par une juste production. Ce qui signifie que les gens tendent à faire le choix de consommer moins, moins cher et mieux.

Qui est concerné ?

A dire vrai, nous sommes tous concernés… En effet l’économie du partage s’est insinuée dans nos vies depuis bien longtemps sans même que nous nous en apercevions. C’est même comme cela que tout fonctionnait avant l’avènement du capitalisme, alors érigé comme seul mode de développement souhaitable. La monétisation de l’économie dite du partage a également accru l’engouement d’un plus grand nombre à s’impliquer dans ce modèle de consommation.

Où peut-on croiser sa route ?

L’économie du partage se trouve à tous les coins de rue, ou presque ! Elle ne met personne de côté et s’introduit dans tous les secteurs économiques petit à petit. Le consommateur peut aujourd’hui pratiquer le partage ou consommer collaboratif et ce quel que soit son besoin : location d’objets, logement, outillage, voyage, repas, compétences, connaissances, services, transport, habillement, banque etc.

Quand a-t-elle émergé ?

En réalité, l’économie du partage a été pratiquée de tout temps et en particulier avant la mise en place des systèmes monétaires ! L’article de courrier international « Petite histoire de la confiance » en retrace les grandes étapes.

A combien est-elle valorisée ?

Indéniablement l’économie du partage, ou consommation collaborative a un bel avenir qui se dessine chaque jour avec un peu plus de précision. Selon les sources, elle pourrait représenter un marché de 3,5 milliards de dollars aujourd’hui selon Rachel Botsman à 335 milliards en 2025 selon PWC.

Une chose est sure, bien que de plus en plus d’entrepreneurs y voient une voie royale vers le succès, à l’image de Airbnb ou encore BlaBlaCar pour la France, le chemin est semé d’embuches (législation, business model, taille du marché etc.).

Pourquoi ne pas s’y essayer ?

L’essayer c’est l’adopter ! Si si c’est vrai !

L’économie collaborative vous permettra de faire des économies (pourquoi acheter quand on peut emprunter ou louer ?), de rencontrer des gens sympas (ouais la majeure partie des adeptes sont cool) et de protéger notre environnement (on ne va pas revenir dessus, vous savez qu’on consomme beaucoup trop au vu de la finitude des ressources de notre planète) !

Si vous ne savez pas comment vous y prendre piochez des idées dans notre article sur les 9 façons de prendre la route de l’économie du partage ou contactez-nous :)

Vous aimez ? Partagez :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Ton article est très bien fait, il est instructif et pertinent. Tu as raison de dire qu’on oublie rapidement que l’économie collaborative (ou économie du partage) existe depuis très très longtemps, d’ailleurs le lien que tu propose est pas mal du tout. Je suis aller voir l’infographie, c’est vrai qu’elle pourrait intéresser de nombreux entrepreneurs à la recherche d’idées pour se lancer.
    Je vais enregistrer ton article et le partager autour de moi (ainsi que l’infographie).
    Merci beaucoup pour la rédaction de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *