At The Corner invite l’hôtellerie dans le circuit du collaboratif

Logo-AtTheCorner

En Mars dernier nous vous avons parlé du Weekend Co, le concours de création de startups collaboratives. Aujourd’hui, nous vous présentons le finaliste du concours : Pierre-Julien Crovisier président fondateur de At The Corner !

Nouvelle venue dans le paysage du tourisme collaboratif, At The Corner a pour ambition de réconcilier les acteurs de l’hôtellerie et ceux du logement entre particuliers. Le concept est simple : vous louez votre logement mais n’êtes pas toujours disponible pour remettre les clés aux locataires ? Laissez les clés à l’hôtel au coin de la rue (« At The Corner » un nom bien trouvé n’est-ce pas !) et celui-ci s’occupera de les remettre à votre locataire pour vous. Un moyen de remettre l’hôtellerie dans le circuit du collaboratif.
Facturé au propriétaire 10€ (pour son lancement At the Corner vous fait une réduction de 20%) ce service leur permet de se libérer de certaines contraintes parmi lesquelles la remise des clés au milieu de la nuit. At The Corner ambitionne également de proposer d’autres prestations sous peu comme le stockage de bagages, la restauration et nombre d’autres services que fournissent habituellement les Hôtels à leurs clients.

Image - Vous etes en weekend

Sharinblog : Peux-tu nous parler de ton expérience à l’occasion du Weekend Co ?

Pierre-Julien : J’avais déjà commencé à travailler sur At The Corner avant de m’inscrire à cet événement. Mon objectif du weekend était donc de me faire challenger afin de vérifier l’intérêt d’un tel projet. Cela a commencé très fort car une première sélection a été réalisée dès le vendredi soir. Mon pitch de présentation d’une minute chrono a dû convaincre puisqu’At The Corner a fait partie de la dizaine de projets choisis par les participants. Les personnes les plus enthousiastes m’ont alors rejoint pour travailler pendant 48 heures (ou presque) sur At The Corner. Les questions ont alors afflué de partout : des personnes de l’équipe, des coachs, des Casacoworkers… Bien évidemment, je n’avais pas réponse à tout et nous avons donc recherché, analysé, brainstormé afin de résoudre les problématiques soulevées. Le dimanche soir, l’heure du pitch final était arrivée et j’en étais bien évidemment l’acteur principal. Je me rappelle que j’étais très stressé notamment car je n’avais pas eu le temps de préparer mon discours correctement. Finalement, l’exercice s’est plutôt bien déroulé puisqu’une heure plus tard, At The Corner était sélectionné comme gagnant du weekend. Je remercie encore mon équipe, Casaco et le jury car c’est aussi grâce à eux que la société At The Corner a pu naître.

Sharinblog : Tu dis avoir commencé à réfléchir à ce projet avant l’événement. Comment l’idée de At The Corner t’est-elle venue et comment as-tu choisi ce nom ?

Pierre-Julien : Je suis hôte sur Airbnb (et même Superhost, pour les plus connaisseurs) depuis plus de 2 ans maintenant. Comme toutes les personnes qui louent leur logement, j’ai rencontré la problématique de la gestion des clés. Même si le site ne communique pas de cette manière, l’arrivée des voyageurs se limite généralement à la remise des clés, au mot de passe Wifi et éventuellement à la direction de la rue commerçante la plus proche. Après avoir demandé à mes amis ou voisins (qui comme moi ont des contraintes professionnelles et personnelles), j’ai cherché des sociétés qui pouvaient m’aider. J’ai découvert 2 concepts :
–    les services de conciergerie qui proposent d’envoyer une personne dans le logement pour accueillir les voyageurs ; Super ! je me suis dit au début, sauf que les tarifs commencent à 20€ et vont jusqu’à 60 €, qu’il faut réserver plusieurs jours à l’avance pour être sûr d’avoir une personne disponible et en plus, que si les voyageurs sont en retard, il faut réserver et payer à nouveau ;
–    les startups qui travaillent avec les bars et restaurants de quartier afin que ce soit ces commerces de proximité qui servent de points de dépôt/retrait pour les clés ; Encore super ! sauf que les bars et restaurants ont des horaires d’ouverture, que l’accueil par un serveur peut ne pas être au top (surtout aux heures de rush) et en plus, qu’aucune société ne propose cela en France pour l’instant.
Ce manque de services satisfaisants a été à la base du concept de At The Corner. En rencontrant des hôtes, je me suis rendu compte qu’on était nombreux à partager les mêmes problématiques et donc j’ai commencé à travailler sérieusement sur ce projet. A force de réflexion, je suis arrivé à une solution proposant des services disponibles 24h/24 7j/7, réservables à tout moment (même 5 minutes avant de déposer les clés), avec un accueil réalisé par des professionnels du tourisme et tout ça pour un prix abordable de 10€.
Une fois le concept vraiment posé, le nom est venu tout seul : au coin de la rue ; et comme, l’international est un des objectifs : At The Corner.

DSC_0088

Sharinblog : Tu conclues des partenariats avec des hôtels qui vont faire office de conciergerie et garder les clés des propriétaires en attendant la venue des locataires. Quelle est la nature de ton partenariat avec Airbnb ou avec d’autres plateformes d’hébergement chez les particuliers ? Si tu n’en as pas conclu, y songes-tu pour mieux faire connaitre At The Corner ?

Pierre-Julien : J’ai de très bons contacts avec le bureau français d’Airbnb. Ils m’ont invité à l’Open Airbnb et il est prévu qu’ils organisent des événements avec leurs utilisateurs au cours desquels je présenterai At The Corner. J’ai également des partenariats avec des startups qui proposent des services complémentaires aux hôtes comme l’ajustement du prix des locations en fonction de la saisonnalité ou encore l’aide à la gestion des réservations.

SIB : Quelles sont les prochaines étapes pour At The Corner ?

Pierre-Julien : Dans un premier temps, je souhaite développer At The Corner à Paris. Il faut donc augmenter le nombre de partenaires hôteliers (que l’on a rebaptisé Corners) et bien sûr le nombre d’utilisateurs. Je discute aussi avec des Business Angels et des fonds d’investissements dans l’idée d’accélérer la croissance de At The Corner.

At The Corner est donc en plein développement et peut-être aurez-vous la chance d’en bénéficier bientôt, peut-être même ailleurs qu’à Paris ! C’est tout ce qu’on vous souhaite à vous et à Pierre-Julien ;)

Vous aimez ? Partagez :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 16 août 2016

    […] L’année dernière était lancé le premier concours de création de startup collaboratives à Paris : le Wee-kend Co’ #1. A l’issue de ce Week-end de cogitation, de collaboration et de co-construction, avait été primée la startup en devenir At the Corner, dont Pierre-Julien Crovisier, son fondateur nous avait parlé. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *