Les sharing cities: ces nouvelles capitales du partage

SeoulSharingCities2

Les beaux jours sont de retour en France, mais en ce mois de juillet peut-être préféreriez-vous aller à l’autre bout du monde…

Suivez-nous ! Cap sur la ville sud-coréenne de Séoul avec ses marchés foisonnants, son architecture ultra-moderne et ses somptueux jardins. Mais pas que…

Depuis 2012 la cité aux mille lumières est  l’une des premières « sharing cities » après le lancement d’une politique de partage à grande échelle initiée par le maire de la capitale, Park Won-soon. Avec plus de 10 millions d’habitants la ville fait office de chef de file en matière d’innovation technologique, un support privilégié pour le développement de sa politique. Le projet se fonde sur une coopération entre les pouvoirs publics et les entreprises favorisant l’interaction et le partage entre les citoyens dans une logique d’entraide. Il répond à des problématiques environnementales, économiques mais aussi sociales.

 

Sharing Cities : Promenade Cheonggyecheon à Séoul

 

Le partage au service de la ville et des citoyens

L’une des méthodes collaboratives les plus abouties est celle appliquée dans le domaine du transport. Plusieurs entreprises de partage de voitures telles que Green-car ou So-car ont été lancées courant 2013. Deux ans seulement après leurs débuts, ces deux organismes comptabilisaient déjà 400 000 membres, plus de 850 000 partages et ces chiffres sont en constante progression. Le partage de voiture permet de réduire le trafic routier et ainsi le taux de pollution de la ville. Dans la même veine Modu-parking est un projet qui permet de mutualiser les places de parking notamment via l’utilisation d’installations municipales. Selon le gouvernement métropolitain de Séoul, en plus de faciliter la vie des citoyens,  l’ensemble de ces pratiques a permis à la ville de faire des économies à hauteur de 48,4 milliards de wons soit plus de 38 millions d’euros.

 

 

 Lutter contre l’isolement social

Sharing Kitchen

Si la politique des sharing cities permet aux foyers de réduire leurs dépenses, elle promeut également un renforcement des liens communautaires, dans un pays où le taux de suicide reste particulièrement élevé chez les plus âgés, et les jeunes. (En 2015 la Corée du sud avait le taux de suicide le plus élevé des pays membres de l’OCDE.) Pour lutter contre l’isolement social, les systèmes de collocation ou « room sharing »  facilités par de nombreuses plateformes permettent de renforcer les rapports intracommunautaires et intragénérationnels.  La plateforme One Bite’s Roomy Roomie propose des lieux d’habitation en mettant en relation des personnes ayant de l’espace à partager et d’autres en recherche de logements, sur la base de leurs centres d’intérêts. Les « sharing Kitchens » fournissent également des espaces de rencontre conviviaux dans lesquels les habitants de la métropole peuvent partager leurs repas.

Le dynamisme de l’économie collaborative

A travers sa politique, Séoul a soutenu la création de 57 entreprises en 2015, mais d’ici 2018 le gouvernement métropolitain de Séoul prévoit la création de 300 nouvelles entreprises. Elle joue ainsi le rôle de modèle pour de nombreuses villes. Si Amsterdam est la première véritable sharing city européenne, la France n’est pas en reste. Lille s’illustre en effet dans la réalisation de projets collaboratifs notamment dans la location ou le covoiturage au même titre que la capitale française. En septembre 2015 Paris a voté son budget participatif sanctionnant la conduite de  huit projets dans le domaine de l’environnement et de la solidarité. Une initiative importante qui démontre la nécessité d’un accompagnement des pouvoirs publics souligné par le rapport de l’Institut du développement durable et des relations internationales publié en juin 2016.


Sources:

Crédits Photo

Sharehub

L’Express L’Entreprise: Économie collaborative: un bilan environnemental nuancé (rapport)

Vous aimez ? Partagez :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 29 juillet 2016

    […] Découvrez le concept des Sharing Cities à travers l'exemple de Séoul, la capitale sud-coréenne: un nouveau modèle sur le plan de l'économie collaborative.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *