Invitez la cuisine collaborative à votre table

Cuisine collaborative

Cuisiner avec ses voisins, faire de nouvelles rencontres en partageant des repas avec de parfaits inconnus tout en luttant contre des problématiques écologiques et économiques très actuelles… Autant de possibilités qui s’offrent à vous à travers ce concept. Découvrons-les ensemble :)

Luttez contre le gaspillage

food swapL’un des rôles de la cuisine collaborative est la lutte contre le gaspillage alimentaire. En effet l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture estime qu’un tiers des aliments comestibles destinés à la consommation humaine est gaspillé dans le monde entier. Un projet de loi a été voté en France en février 2016 et de nombreuses associations tentent de sensibiliser l’ensemble de la population à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Pourtant chaque français jette 50 kilos de denrées alimentaire par an, soit l’équivalent de 100 repas. Comment lutter concrètement contre le gaspillage alimentaire?

Le troc alimentaire est l’une des possibilités qui s’offrent à vous. La plateforme  Food Swapers crée un réseau d’échange de plats entre particuliers. Les restes de votre frigo seront bien mieux dans une autre assiette qu’au fond de votre poubelle. Dans ce domaine, l’Angleterre est en avance : dans certaines agglomérations des séances de « food swapping » sont organisées dans les quartiers. Une pratique qu’on espère voir se développer rapidement en France.  La seule contrainte est que les plats ou les produits soient évidemment encore comestibles et faits maison. Pour les mains vertes, si vous disposez d’un potager avec par exemple des carottes à foison rendez-vous sur troc-legumes.fr pour troquer vos légumes ou les vendre à d’autres particuliers. La cuisine collaborative c’est avant tout du partage et des rencontres et pourquoi pas vous faciliter la vie.

Votre voisin est peut être un fin cuisinier mais vous ne le savez pas encore. Grâce à la plateforme Mon Voisin Cuisine vous pourrez vous faire livrer des plats cuisinés par des particuliers à proximité de chez vous. Ou au contraire partager les restes de vos plats si vous avez tendance à faire à manger pour 10 quand vous êtes seul…

L’utilisation des invendus est également une alternative au gaspillage alimentaire. Pour les amateurs de cuisine Végan, le Freegan Pony ouvrira définitivement ses portes à la rentrée prochaine. Sur la base d’une cuisine participative, ce restaurant pas comme les autres, propose des plats végan cuisinés avec les restes du marché de Rungis. L’entrée et le prix des plats étant libre, le Freegan Pony apparait comme un véritable lieu d’échange. Rappelons également que depuis quelques années le mouvement solidaire Disco Soupe vous permet d’organiser vos propres rencontres culinaires. Des légumes, des économes, un peu de musique et le tour est joué pour passer un bon moment autour d’un repas.

Envie d’en savoir plus sur le gaspillage alimentaire ? Jetez un œil à cette superbe infographie interactive :

Infographie gaspillage Macroscope

 

Consommez  autrement avec la cuisine collaborative

La lutte contre le gaspillage c’est aussi opérer un changement dans nos  modes de consommation. Vous avez sûrement vu la campagne publicitaire du géant de la distribution Intermarché qui avait pour but de revaloriser « les fruits et légumes moches » qui méritent également d’être vendus. Un premier pas vers de meilleures habitudes de consommation.

Légumes en achats groupés Depuis quelques années certains sites proposent également  des achats groupés de denrées alimentaires afin de favoriser le recours à des producteurs locaux. C’est le cas de La ruche qui dit oui. Il vous suffit de rejoindre la ruche la plus proche de chez vous pour profiter de l’offre de produits disponibles. Il en existe plus de 700 actives, il est donc très probable que vous en trouviez une pas trop loin. Une autre alternative est celles des AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne). Les AMAP permettent de connecter directement des agriculteurs à des consommateurs qui s’engagent à acheter la production de ceux-ci à un prix équitable, en payant d’avance.

D’autre part il existe des  supermarchés collaboratifs comme La Louve est le premier à avoir ouvert ses portes à Paris. Dans ce supermarché les membres de la coopérative, aux côtés de quelques salariés, assurent les tâches nécessaires au fonctionnement du magasin et ces économies permettent au supermarché de revendre les produits à prix réduit. Il y a quelque jours, dans un article nous vous présentions également Too Good To Go, une plateforme qui vous permet  de récupérer les invendus des commerces à prix cassés. Sachez que d’autres existes comme Phenix ou encore Optimiam.

Des astuces anti-gaspillage ou cuisine saine ? Partagez les avec nous en commentaire ou directement sur notre page Facebook :)

 

Vous aimez ? Partagez :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 2 août 2016

    […] Découvrez comment la cuisine collaborative peut vous aider à mieux consommer, lutter contre le gaspillage, et faire des rencontres à coté de chez vous!  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *